Check ça mec ça pète sa mère / Little Simz

Souvent ça commence par un texto d’un pote qui sait que vous êtes accro aux voix de gonzesses bien grasses et au flow rapide à faire mourir les orthophonistes.

>Yo Lau ! Check Little Sim’z sur Soundcloud (placement de plate-forme)
P. A. (pour pas te citer mon pote)

>Yes, je suis allée écouter oufffffffff mecccccccccccc !

S’ensuit un échange fructueux et poli… :
> T’as écouté celle-là ?

> Ouai ! Folle la meuf dégaine, tellement que ta mère a pas posé sa culotte elle se fait déjà dessus !

Donc Little Simz, Simji AJIKAWO, aussi surnommée Bars Simzson (j’imagine pour les yeux globuleux),
est une petite pépite de jeune rappeuse anglaise de 21 ans.
Dans la lignée directe des female all stars des UK : Dynamite, A-Dot, Leshurr et autres princesses du grime.
La demoiselle est suivie et épaulée par la BBC depuis le début de sa carrière – évidemment vous dirais-je, vu la qualité auditive de cette radio.
J’en place une pour tous les France inter et cie à la programmation facile #sanstropdeprisederisque !
Ça va ? Pas trop mal ? Vos voisins outre-manche vous insipirent pas ? Non ? Bon ok… Bien dommage pour nous… (bien que cela soit un autre débat, on y reviendra).

Simz est sur / ultra / archi productive, elle a déjà sorti 4 mixtapes et 5 EPs // Classique à 21 ans…
Elle finit d’achever toutes nos petites protégées en auto-produisant son album sur son label : AGE: 101 Music,
nom du précédent EP d’ailleurs.
Je ne sais pas si elle fait référence au premier album live de Depeche Mode ou à une boîte techno du centre ville de Clermont-Ferrand (qui justement tire son nom de cet album, Big up la famille !) Sans doute aucun des deux : je vais, du coup, arrêter de m’égarer.

L’album est chic pour tes oreilles et chouette pour tes yeux.
A CURIOUS TALE OF TRIALS + PERSONS
est sorti en septembre 2015 ; il est en écoute,  :),
ainsi que le reste de son travail. Tu dois pouvoir te le procurer chez un bon disquaire, la Fnac évidemment ne faisant pas partie de cette catégorie.

Album aux petits oignons, à écouter en entier et rien à jeter.
Votre attention : mention spéciale pour le titre Dead Body, très caractéristique de Madame, et Full or empty qui donne dans un registre beaucoup plus teinté pop à se demander même si elle a pas couché la veille avec Astraunatalis.

Trêve d’âneries et bonne écoute copain!

bisous bisous,

Lau

Publicités