Les talons ou encore ce concept étrange du « faut souffrir pour être belle »

« Faut souffrir pour être belle » phrase absolument incroyable que toutes les mamans ont un jour prononcé. Appliquée généralement à l’épilation, sujet tout aussi piquant, aujourd’hui je m’interroge sur l’intérêt réel de me grandir de 7 à 15 centimètres …

Je souffre, oui, dans une paire de talons ! Souvent en voyant ces filles qui elles les arborent fièrement, déambulant avec une démarche chaloupée et sexy je me demande bien comment elles supportent la douleur liée à la hauteur de leurs échasses ?

Enfin quoi, c’est absolument pas pratique…

1-Tu peux pas courrir si on t’agresse

2-Tes pieds sont congestionnés en trois heures, le point 2 entraînant le point 3,

3-T’es obligée de prévoir une autre paire de chaussures ce qui te condamnes en plus à prendre un grand sac… Franchement la logistique que ça engendre !

4-Tu flingues tes genoux, tes chevilles : parole de mon podologue ❤ M. Martinez (et comme je ne veux pas lui faire dire de bêtise, je précise que ce monsieur conseille certes de porter des talons, attention carrés seulement et de ne pas aller au delà de 7cm)

Suis-je seule à me poser ces questions ? Mesdemoiselles, mesdames comment faites-vous ?

OK, certains sont de magnifiques des oeuvres d’art. D’ailleurs je passe plus de temps à regarder et collectionner des paires qu’à les porter. Tiens, ça me fait penser à ce super designer chilien, Sebastien Errazuriz qui s’était amusé à réaliser une série de 12 paires de talons traduisant différents types de relations amoureuses.

collection à découvrir entièrement ici

Des chaussures donc, belles à regarder… N’est-ce pas ça finalement le seul intérêt du talon… Ce qui m’amène naturellement à cette question ! Est-ce normal que la femme s’inflige autant de douleur tout ça pour paraître plus sexy aux regards de ces messieurs ?  Aïe, vaste débat…

Pour illustrer certains de mes grands moments de solitude urbaine je suis tombée sur ce clip de Yvein Monk, réalisé par Kinopravda un collectif de réalisateurs basé à Barcelone et en Russie. Un clip douloureux qui aura eu le mérite de me faire rire et me rappeller mon voyage au Japon. (Le pays où les pointures n’ existent que dans le luxe, ce qui fait que les japonaises naviguent dans des talons trois fois trop grand et on les chevilles qui plient).

Alors porter des talons est-il un acte de bravoure de bonnitude féministement libéré ou une soumission à la dictature machiste ?

Je ne sais pas…. En tous cas, demain je réfléchirai encore à 2 fois avant de chausser 10 cms. Vous aurez compris que cet article était surtout prétexte à vous faire découvrir 2 références incroyable et que ma mauvaise foi est égale à mon envie d’arborer fièrement mon arme de sexytude massive … M’enfin… ça pose question 😉

http://kinopravda.tv/live/

Bisous les copines, Lau

 

 

Publicités