Julia NEFEDOVA / Illustrations

À l’occasion de son exposition chez Iconoclastes, nous avons interviewé la talentueuse Julia Nefedova. Curieuse de connaître l’univers qui se cache dans son travail aussi bien que derrière son crayon, je suis partie à la découverte de cette ardente et moqueuse dessinatrice de corps décomplexés.

4

35

Copyright Julia Nefedova

Salut Julia et merci de vouloir nous parler de ce que tu fais. Je suis une grande fan de ton travail, que j’ai découvert par hasard sur Internet. Parle-moi de toi, tu as quel âge? Tu viens d’où? Tu travailles où actuellement?

J’ai 31 ans et je viens de Russie, je suis née et j’ai grandi à Moscou. Au cours de ces derniers sept ans j’ai pas mal bougé ici et par là, mais les deux villes où j’ai le plus longtemps vécu sont Paris et Moscou. En général, j’aime bien changer de décor autour de moi, c’est comme ça que je travaille, aussi.

 

Qu’est-ce que tu ressens pour ton pays natal ? Est-ce que tu y es attachée? Est-ce un endroit que tu portes toujours avec toi, de quelques façons?

Je me sentais triste dans le lieux où je suis née. J’ai toujours eu la sensation qu’il existe des endroits où les gens sont plus heureux. Je suis toujours à la recherche de cet endroit où je pourrai être 100% moi-même, détendue. Mais pour l’instant je crains devoir reconnaître que cet endroit n’existe que dans ma tête. En revanche, prendre conscience d’une telle chose permet plus facilement d’ouvrir son esprit.

Ça fait combien de temps que tu dessines? Qu’est-ce que tu aimais dessiner au début? Quel est l’aspect le plus fascinant du dessin?

Je dessine depuis que je suis apte à m’en rappeler, mais je n’ai jamais pris ça au sérieux jusqu’à ce que quelqu’un me dise que c’était pas mal, que ça avait une valeur. Evidemment, il fallait que ce soient des gens importants pour moi, il n’y a pas beaucoup de monde que je puisse écouter et entendre.

J’ai toujours dessiné des gens, des femmes la plupart du temps, depuis que j’étais petite. Mes premiers dessins à caractère sexuel, je les ai faits à huit ans: je ne savais rien du sexe, mais j’ai crée 36 cartes avec des gens en pleine action dessus. Ce qui me plaît le plus, dans le dessin, c’est de m’immerger dedans, c’est le processus. Je suis honnête avec moi-même, bienveillante, je n’ai besoin de rien d’autre. Peut-être que le dessin est en fait ce lieu abstrait que je cherche toujours et ce qui est bien, c’est qu’il peut être n’importe où j’ai la chance d’être inspirée.

retailjulaiTout artiste a des raisons pour son art. Et toi, pourquoi tu dessines? Pourquoi des dessins érotiques et pornographiques? Est-ce qu’il y a un message derrière ton travail?

 Il y a une raison pour tout dans la vie, “cause- conséquence”. J’ai longtemps réfléchi au raisons pour lesquelles je dessine ce que je dessine, mais je ne peux juste qu’ avancer des hypothèses. Je suis quelqu’un d’introverti, j’exprime peu de ce qui se passe en moi et le reste, il faut que je le processe autrement. La plupart du temps, ce que je ne me permets pas d’exprimer ce sont des émotions négatives, je n’accâble pas les gens autour de moi. Je pense aussi que les artistes ont un côté enfantin plus que les autres gens, et ce côté enfantin se manifeste différemment, mais toujours créativement.

Je n’ai pas de message structuré, je ne prémedite pas mes dessins, ils sortent tous au cours du procéssus Je dessine quand je ressens quelque chose que je ne peux pas dire et chez moi il sort d’une façon ironique, sexuelle. Mais mes dessins ne sont jamais à propos du sexe.

Quelles commentaires tu reçois à propos de ton travail? Est-ce qu’il y en a dont tu te souviens particulièrement?

Je reçois beaucoup de commentaires différents, mais je les accepte tous tant qu’ils sont réfléchis. Quand les gens, en regardant un de mes dessins, ressentent le même état d’âme que moi quand je l’ai réalisé, c’est ça le mieux. Ou quand quelqu’un random dit que mon travail l’a aidé.e en quelques sortes, ou l’a mis de bon humeur…c’est cool!

Qu’est-ce qu’ils diraient tes personnages, s’ils pouvaient parler? Est-ce qu’ils ont une personnalité complèxe?

 Est-ce que tu t’inspires de vrais gens que tu connais ou que tu as rencontré, ou pas?

 La plupart du temps je n’insère pas d’autres gens dans mes histoires, quand je le fais c’est parce que je suis très intéressée par quelqu’un. Et j’aime bien penser que mes personnages puissent dire tout ce que les gens qui les regardent s’imaginent qu’ils disent.

Concernant le futur, après ton exposition parisienne, où tu amèneras tes dessins?

La prochaine expo sera à Los Angeles en Avril 2017, mais je vais peut-être organiser quelque chose ailleurs entre temps!

retail2julia

Pour suivre Julia http://www.yulianefedova.com/

Propos recueillis par Magda pour Wicked Girls

Publicités